Le Mont Saint Michel – Paris

Ce sont deux endroits très emblématique en France, c’est pour cette raison que ce beau périple m’est venu en tête en fin d’année 2018. La date était fixée pour le 04 mai 2019, pour avoir une météo assez bonne, une nuit plus courte et répondre au disponibilité de Xavier, Antoine et moi. En début d’année 2019 nous décidons de l’organiser sous forme d’épreuve pour le 10 août 2019, qui désignera L’ultra des trois Merveilles ( le Mont st Michel – Versailles – La Tour Eiffel ).

Le vendredi 03 mai 2019 était pour moi une journée marathon ! Car je terminer mes épreuves de Bac Blanc ( Français et Technique).

14 h 30 : Fin des épreuves, yes ! il est temps d’aller acheter mon ravito et préparer les derniers préparatifs.

17 h : Une bonne petite sieste, histoire de ce reposer un peu.

18 h 40 : Le départ à lieu !

Départ

Je pars direction Avranches pour rejoindre Xavier à la gare SNCF, qui lui venait de Caen. Nous seront finalement deux à réaliser ce périple car Antoine malheureusement n’a pas pu être disponible à cause de sont travail. Nous partons direction le Mont Saint Michel en passant par les prés salés, j’était heureux et excité de partir pour mon premier 400 km de l’année mais j’avais un peu d’appréhension. Le soleil était avec nous dans la soirée, il n’y avait pas de vent et des températures assez fraîche.

Arrivé au Mont St Michel vers 21 h, nous prenons quelques photos puis nous somme allé prendre des forces dans une crêperie à Beauvoir.

Photo au MT St Michel
Crêperie à Beauvoir

Après ce bon repas qui va nous permettre de tenir la nuit, nous nous préparons: éclairage, gilet jaune, veste de pluie, gants … Vers 22 h 40 nous partons direction Paris ! Nous admirons le Mont Saint Michel de nuit, le ciel était dégagé, il n’y avait pas de vent, des températures fraîches mais corrects, les jambes tournaient bien pour ma part, j’étais content de partir dans cette belle aventure. Nous passons par Ducey – St Hillaire du Harcouët – Mortain – Donfront -Bagnole de l’orne. Nous avons avalé cette première partie d’une longueur de 100 km à 28.6 km/h de moyenne sur de belles routes et avec de bonnes conditions.

Pour la deuxième partie de cette itinéraire nous traversons des Bois et Forêts, sillonnons de petites routes Ornaise et avec de bonnes petites bosses par endroit. Nous traversons Saint patrice du désert – Carrouges – La ferrière-Béchet – Sées- Courtomer – Crulai

Pour continuer ce périple nous avons passé par : Beurth – Grandvilliers et Nonancourt ou nous avons pris un bon petit déjeuner dans une boulangerie/pâtisserie avant de nous attaquer à la dernière ligne droite ( 107 km ).

Cette dernière partie n’a pas était facile, puisque nous avons eu la visite de notre ennemie qui est la pluie ! Mais pour rajouter de la difficulté, il faisait très froid et nous avons même eu de la neige! Nous avons fait cette dernière partie sans trop nous arrêter, pour éviter d’être complètement gelé. Mais ça n’a pas suffit nous étions en Hypothermie, je n’avançais plus, je voyer tous floue heureusement que Xavier me guider surtout pour traverser Versailles et Paris. Dans les 40 derniers km je ne penser plus qu’à une seule chose c’était d’aller me changer un minimum, me réchauffer et manger!

Pour réaliser c’est dernier kms nous sommes passé par : St Léger En Yvelines – St Remy L’Honoré – Versailles et Paris !

Nous sommes arrivé devant la Tour Eiffel à 12 h, bien plus vite que ce qu’on aurait pu imaginé, mais j’étais bien content vu le temps qu’il faisait. Au total j’ai fait 400,08 km à une vitesse moyenne de 27,2 km/h et un dénivelé de 2 971 m.
Une fois réchauffé nous somme aller manger dans la gare Montparnasse, puis nous nous somme séparé pour nous rendre à notre gare pour prendre nos train.

Devant la Tour Eiffel

Ce périple nous à permis de reconnaître la trace GPS de L’ultra Des Trois Merveilles et m’aura permis de faire une bonne séance d’entrainement, pour mon objectif qui est la Normandicat 900 km fin Mai.

L’ultra Des Trois Merveilles

Cette aventure me confirme que la longue distance est quelques choses qui m’épanouie et qui permet de me dépasser physiquement et mentalement. Cela m’attire depuis m’on début dans le vélo, je me sent maintenant prêt à réaliser tous mes rêves d’épreuves d’endurance et pas que dans le vélo ! Pour vous dire j’ai de quoi encore bien m’occuper pendant plusieurs années.

Tanguy Davy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s